dimanche 8 décembre 2019

RECHERCHES : Le maïs du futur ?

Salut à tous,

Du site Radio-Canada :  Le maïs est gourmand en engrais azotés, mais une variété découverte au Mexique promet une véritable révolution.  

¨ Des chercheurs de l’Université du Wisconsin développent une variété de maïs capable de puiser son azote dans l’air plutôt que dans le sol. Ce nouveau maïs issu de croisements naturels pourrait un jour réduire le recours aux engrais chimiques et créer une révolution agricole et environnementale, rapporte La semaine verte.

   Le microbiologiste Jean-Michel Ané nous amène dans les champs expérimentaux de l’Université du Wisconsin à Madison où poussent des spécimens rares d’un maïs ancien.
Impossible de confondre ce maïs tropical avec les lignées commerciales qui poussent à ses côtés. Ce maïs, qui provient des régions montagneuses de la Sierra Mixe dans le sud du Mexique, fait cinq mètres de haut. Un géant. 

   Le chercheur attire notre attention sur un trait anatomique encore plus mystérieux. Des racines aériennes surdimensionnées sont étagées sur la tige du maïs. Un gel mystérieux et translucide dégoutte au bout de chacune d’elles. 
  
Ce maïs pousse sur des sols pauvres. Ce gel est la clé de sa survie. Il est rempli de sucres afin d’attirer des bactéries qui fixent l’azote, explique le chercheur. 

   Le maïs conventionnel puise 99,9 % de son azote dans le sol. Avec ses énormes racines aériennes, le maïs de la Sierra Mixe tire 50 % de son azote de l’air ambiant grâce à une association avec les bactéries fixatrices d’azote.

   50 %, c’est énorme. Seules les plantes de la famille des légumineuses arrivent à tirer autant d’azote de l’air. Chez les céréales, c’est du jamais-vu.

 Le Saint-Graal de la recherche en biologie végétale !
   L’azote est essentiel aux plantes, et l’air qu’on respire en contient 78 %. Mais les plantes sont incapables d’utiliser cette forme d’azote. 

   Seules les légumineuses comme le haricot, le trèfle ou le soya, par exemple, ont cette capacité¨ ...


Pégé

Windows 7 / Windows 10 / Ubuntu 18.04 LTS / Linux Mint 19

lundi 2 décembre 2019

Cartes géopolitiques de qualitées pour mieux comprendre le monde d'aujourd'hui !

Salut à tous,

Du site  Diploweb.com : Vous aimez les cartes géopolitiques et vous souhaiteriez pouvoir en imprimer en haute qualité pour décorer votre bureau, votre centre de documentation ou une salle de classe ? Vous voulez faire un beau cadeau original mais pas cher ? Le Diploweb.com pense à vous. En enregistrant sur une clé USB les fichiers ci-dessous vous pourrez les faire imprimer sans difficulté pour quelques euros.  

  ¨ Et rien ne vous interdit de faire don au Diploweb pour témoigner de votre reconnaissance et participer à la construction du site ! Cette page est régulièrement actualisée. Pour chaque carte, le nom de l’auteur est précisé au pied de la vignette et sur la carte. Cette page est dédicacée aux candidats aux concours et aux enseignants en charge du nouvel enseignement de spécialité en Géopolitique. Diploweb.com est à vos côtés !
Géopolitiquement vôtre. Pierre Verluise (Dr)   


Carte. De l’adhésion au rejet (parfois) : géohistoire des frontières de l’Union européenne
Conception et réalisation Thomas Merle pour Diploweb.com
PDF - 1.7 Mo
Carte. Le détroit de Béring : un point de rencontre oublié entre les « Deux Grands »
Conception et réalisation David Teuscher pour Diploweb.com
PDF - 1.4 Mo
Carte. Chine. L’essor des liaisons aériennes long-courriers au départ des aéroports chinois
Conception et réalisation Julien Lebel pour Diploweb.co

Les cartes publiées par Diploweb, imprimées et affichées en classe !
Une solution facile pour inviter les élèves à regarder des cartes géopolitiques : télécharger gratuitement les Posters cartographiques Diploweb au format PDF, les imprimer en bonne qualité et les mettre en classe à hauteur des yeux ! Crédit photographique : Sonia Bailey, École Jeannine Manuel, Paris.
PDF - 1.1 Mo
Carte. Le développement des compagnies aériennes chinoises
Conception et réalisation Julien Lebel pour Diploweb.com
PDF - 1.3 Mo
Carte. Le secteur aérien chinois : entre implication directe des autorités politiques et intégration forte au sein de partenariats majeurs avec des acteurs internationaux
Conception et réalisation Julien Lebel pour Diploweb.com
 
( Voir autres cartes dans l'article )
 
 https://www.diploweb.com/Posters-cartographiques-diploweb.html?utm_source=sendinblue&utm_campaign=NL264021219&utm_medium=email

Pégé

Windows 7 / Windows 10 / Ubuntu 18.04 LTS / Linux Mint 19

jeudi 28 novembre 2019

Entre science et croyance, la collapsologie est-elle la secte de demain ?

Salut à tous,

Du site Huffpost.fr : L'effondrement aura-t-il lieu? Les collapsologues en sont convaincus, faits scientifiques à l'appui, et essayent d'imaginer le monde de demain. Mais ce mouvement est-il vraiment scientifique, ou plus proche d'une forme de spiritualité ?   

¨ SCIENCE - La fin du monde, c’est pour 2030. En tout cas, c’est ce que clame depuis des années Yves Cochet, ancien ministre de l’Environnement et porte-étendard de la “collapsologie”, un mouvement qui théorise l’effondrement de notre civilisation mondialisée. La cause? Multiple, elle peut se résumer par l’impact environnemental de notre société industrielle sur la planète, via le réchauffement climatique et l’épuisement des ressources.
   
   Si les dates et les modalités de l’effondrement varient en fonction de celui qui s’exprime, nombreux affirment que nous sommes face à la fin d’un monde et la naissance d’un nouveau. Difficile de ne pas y voir une nouvelle forme de millénarisme: la croyance en une apocalypse et l’avènement d’une sorte de paradis terrestre. Mais les tenants de l’effondrement affirment que ce n’est pas une nouvelle religion. Ils revendiquent plutôt une spiritualité, “une réalité plus fondamentale et universelle que les religions”, selon Pablo Servignes, l’un des fondateurs de ce mouvement. 

Qui sont les collapsologues ?

   Jean Chamel- J’ai étudié entre 2012 et 2016 un réseau, informel à l’époque, qui regroupait une centaine d’intellectuels engagés de l’écologie, parmi lesquels les précurseurs de la collapsologie francophone. Ils ont la particularité d’avoir un haut niveau d’étude, avec au moins l’équivalent d’un Master et un tiers possédant un doctorat, un bagage sur lequel ils s’appuient pour théoriser l’effondrement à venir. Cette caractéristique est cependant moins saillante dans le milieu collapsologue élargi d’aujourd’hui.

La collapsologie est-elle une discipline scientifique ?

Non, puisqu’elle ne publie pas des articles scientifiques dans des revues à comité de lecture. Les collapsologues cherchent plutôt à agréger les apports de différents travaux, beaucoup à la qualité scientifique indéniable, d’autres plus contestables. L’objectif est de proposer une synthèse articulée qui, selon eux, permet de conclure qu’il existe un risque d’effondrement généralisé, un “effondrement systémique global” pour reprendre leurs termes.

 ¨ Il est aujourd’hui vain de prétendre à une connaissance totale du monde¨...  
( Voir l"article au complet )

 https://www.huffingtonpost.fr/entry/entre-science-et-croyance-la-collapsologie-est-elle-la-secte-de-demain_fr_5dc41f71e4b03ddc02f02cd2?ncid=tweetlnkfrhpmg00000001

Pégé

Windows 7 / Windows 10 / Ubuntu 18.04 LTS / Linux Mint 19

samedi 23 novembre 2019

Des lobbyistes aux populistes : la fabrique de la "fenêtre d'Overton" !

Salut à tous,

Du site France Culture : Développé par des lobbyistes libéraux, le concept de "fenêtre d'Overton" recouvre un spectre d'idées acceptables par le public. Aujourd'hui, cette théorie semble avoir été récupérée par les populistes. Le but ? Aller toujours plus loin dans l'outrance et la surenchère pour conquérir le pouvoir. 

¨ “Les propos de Julie Graziani ne sont pas un dérapage. Ils s'insèrent dans une stratégie : celle de l'extrême droite. Ils servent un objectif : la conquête du pouvoir”, expliquait le chroniqueur et docteur en sciences politiques Clément Viktorovitch dans l’émission "Clique", sur Canal +, le 5 novembre 2019.

   Quelques jours plus tôt, l'éditorialiste Julie Graziani s'en était prise à une mère célibataire sur le plateau de 24h Pujadas (LCI). “Je ne connais pas son parcours de vie à cette dame, qu'est-ce qu'elle a fait pour se retrouver au SMIC, est-ce qu'elle a bien travaillé à l'école ? Est-ce qu'elle a suivi des études ? Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer non plus”. Des propos qui n’ont pas manqué de faire réagir sur les réseaux sociaux. Depuis, le magazine L’Incorrect a annoncé qu'il cessait sa collaboration avec l'éditorialiste. 
   
   Pour Clément Viktorovitch, le discours radicalement libéral de Julie Graziani est un exemple illustrant le concept de “fenêtre d’Overton”. Forgé par le lobbyiste Joseph Overton, cette théorie désigne initialement “le spectre du dicible dans l’opinion publique” selon les mots du chroniqueur de Canal +. Un concept qui, selon Overton, permet de convaincre l’opinion publique en popularisant ses idées dans la sphère médiatique.

   Aujourd’hui, l’extrême droite semble s’être réappropriée ce concept pour se rendre audible auprès du public et arriver aux portes du pouvoir. La technique est simple. Exagérer, tenir des propos chocs, annoncer des mesures incongrues pour relativiser les vraies idées radicales. Donald Trump en a fait une de ses spécialités, dans ses discours, mais également sur Twitter qu'il utilise de manière compulsive. Cette technique rhétorique permet de “changer radicalement les opinions des gens, sans qu’ils réalisent le moins du monde qu’ils ont été habilement et complètement manipulés”, selon un article publié par l’universitaire Luis Segura, sur le site d’information catholique “Adelante la fe”. Selon lui, la fenêtre d’Overton recouvre les méthodes de manipulation mentale visant à formater l'opinion publique pour la rendre réceptive puis docile à certaines idéologies.

La genèse de la fenêtre d’Overton : stratégie des lobbyistes libéraux 

    Le concept porte son nom, et pourtant, il ne l’a jamais formulé ainsi. Dans les années 1990, Joseph Overton est vice-président du Mackinac Center for Public Policy, “un think tank libéral, situé dans le Michigan, dont le but est de mettre en place des politiques de dérégulations et de privatisation. Ils se sont notamment beaucoup battus pour la privatisation de l’éducation”, note le chercheur en sciences politiques Alex MahoudeauÇ  ( Voir l'article au complet )

 https://www.franceculture.fr/sociologie/des-lobbyistes-aux-populistes-la-fabrique-de-la-fenetre-doverton

Pégé

Windows 7 / Windows 10 / Ubuntu 18.04 LTS / Linux Mint 19

dimanche 17 novembre 2019

Quel est le problème de la consanguinité ?

Salut à tous,

Du site  Science& Vie :Les mariages en famille étaient communs au sein des dynasties royales. Un risque pour la progéniture, car les mutations génétiques défavorables peuvent ainsi s'accumuler dans le génome. Jusqu'à la stérilité. 

¨ Il suffit de regarder la dynastie espagnole des Habsbourg (qui régna du XVIe à la fin du XVIIe siècles) pour en avoir un aperçu. On peut même dire qu'avec leur menton prognathe, leur lèvre inférieure gonflée et, au bout du compte, leur visage presque difforme, les Habsbourg constituent la meilleure campagne de sensibilisation contre les risques de l'endogamie, c'est-à-dire le fait de se reproduire avec un membre plus ou moins proche de sa famille. Au bout d'un certain temps, cela finit par se voir !

   Et s'il n'y avait que les difformités physiques : il faut surtout compter les maladies génétiques liées à l'abus de mariages consanguins  ce qui, dans le cas des Habsbourg, a carrément entraîné l'extinction de la lignée!
   
   Certes, le cas est extrême : des généticiens ont calculé que le coefficient de consanguinité de Charles II (le dernier des Habsbourg d'Espagne) atteignait le taux record de 0,25 (qui refète le degré d'apparentement de ses parents). A titre de comparaison, le coeffcient moyen dans la population française est de 0,0002.

Charles II d'Espagne était le fruit d'une consanguinité record


    Il n'empêche : l'union consanguine n'est pas un cadeau à faire aux enfants qui en naîtront, car elle augmente le risque de développer des maladies génétiques familiales. Explication : nos cellules abritent chacun de nos gènes en deux exemplaires, les allèles. L'un est d'origine maternelle, l'autre paternelle. Or, il arrive que l'un des allèles soit défectueux, après une mutation. En général, ces erreurs passent inaperçues, car l'autre allèle prend le relais. On parle alors de mutation récessive. Mais avec deux copies non fonctionnelles d'un gène, ce n'est pas la même histoire. La maladie génétique n'est plus très loin.

   Et voilà bien le hic : être issu de parents génétiquement proches augmente le risque qu'ils transmettent les mêmes versions mutées d'un gène, héritées d'un ancêtre commun. Hausse d'autant plus importante que les géniteurs sont très apparentés, voire eux-mêmes issus d'unions consanguines. Les conséquences sur la progéniture sont multiples : mortalité infantile accrue, augmentation des malformations congénitales ou des maladies génétiques rares.

   Elles peuvent se révéler à l'âge adulte, lorsque se déclarent cancers ou pathologies cardiaques d'origine génétique, mais aussi l'infertilité. Dans la population générale, on estime que le risque de naître avec une anomalie liée à une maladie génétique est de 2 à 3 %. Lors d'une union entre cousins germains, ce risque passe à 3, voire 4,5 %, et celui de mortalité infantile, à 3,5 %¨...
( Voir l'article au complet )

 https://www.science-et-vie.com/questions-reponses/quel-est-le-probleme-de-la-consanguinite-10572
  
Pégé

Windows 7 / Windows 10 / Ubuntu 18.04 LTS / Linux Mint 19

samedi 9 novembre 2019

Le mythe de la Terre plate !

Salut à tous,

 Du site Labo des savoirs.fr : Origines du mythe ! 

¨ Depuis toujours, les humains ont tenté d’imaginer à quoi ressemblait la Terre. Quelle est cette étrange chose sur laquelle pousse les arbres, coulent les rivières et nous empêche de nous envoler? 

   C’est ainsi qu’on a eu tout pleins de mythes de la création aussi divers que variés. Pour beaucoup de peuples, leur vision de la Terre se contentait d’inclure les territoires qu’ils connaissaient. Et d’instinct, on peut se dire que si on marche sur un sol apparemment plat, c’est que tout le reste du monde est plat. D’un autre côté cela n’a pas empêché d’autres, de déduire que si la lune et le soleil sont ronds, c’est que la Terre aussi doit être ronde. Mais rien de scientifique jusqu’à présent.

À la recherche de la vérité
   Notre intellect nous a fait poser ces questions de la forme du monde, mais il nous a également permis de trouver le moyen de la vérifier. C’est ce qu’on appelle la Géodésie :  l’étude de la taille et de la forme de la Terre. Un des ancêtres de cette discipline est un grec, Ératosthène. Lui même s’est basé sur des prédécesseurs comme Platon, Aristote ou Pythagore. Son exploit, au 2ème siècle avant Jesus Christ, par la géométrie, fut de calculer le rayon de la Terre et donc, sa circonférence. 

   Franchement, bien joué, le gars il a juste planté des bâtons dans le désert et avec l’ombre portée du soleil il est arrivé avec un résultat de 39 375km alors qu’en vérité c’est 40 000 et des brouettes. J’aurais pas fait mieux.

  Malgré les avancées en mathématiques et astronomie au fil des siècles, l’idée d’une Terre plate persiste, notamment dans l’Europe médiévale. Contredire ce fait biblique est une hérésie punissable de mort. C’est d’ailleurs le sort de Nicolas Copernic* qui définit que la Terre tourne sur elle même, autour du soleil. Avec le temps, la science et la société sont passées au modèle sphérique de la Terre, mais le mythe n’a pas disparu pour autant. 

Un mythe toujours d’actualité
   Bien que nous ayons les preuves mathématiques, physiques et même photographiques de la sphéricité de notre planète, le mythe reste tenace. Alors pour ceux qui ont du mal à imaginer la Terre plate, pensez à une carte du monde, un planisphère, posé sur une pizza. Au centre, nous avons l’équivalent du pôle nord, l’arctique. tandis que de le pôle sud lui est le contour. D’ailleurs pour les croyants de la Terre plate la calotte glaciaire antarctique forme une grande barrière de glace sur les contours du disque-monde pour empêcher l’eau des océans de couler. 

   Au dessus de ce disque, une sorte de dôme, certains font l’analogie avec une cloche à fromage, dans lequel tous les astres tournent au dessus. Je vous vois déjà grimacer et vous poser des questions : “comment expliquer le jour et la nuit ou les cycles lunaires”… taratata ! Ils ont réponse à tout¨...
( Voir l'article au complet )

 https://labodessavoirs.fr/chroniques/mythe-de-terre-plate/

 https://www.futura-sciences.com/planete/dossiers/terre-quest-ce-geodesie-644/
  
Pégé

Windows 7 / Windows 10 / Ubuntu 18.04 LTS / Linux Mint 19

lundi 4 novembre 2019

L'esclavage toujours florissant dans le monde !

Salut à tous,

Du site : Slate.fr :Des travailleuses domestiques sont vendues comme des marchandises pour quelques milliers d'euros pour aller travailler dans des familles loin de leur pays d'origine.

¨ Sur l'écran du téléphone intelligent, les photos défilent par milliers: des portraits de femmes, la plupart originaires de pays d'Afrique (Guinée, Ghana, Éthiopie, Soudan…) ou d'Asie (Philippines, Népal, Inde…), répertoriées par ethnies, avec un prix affiché: elles sont disponibles à l'achat, pour quelques milliers d'euros.

Le commerce illégal de travailleuses domestiques, qui fonctionne comme un réseau de trafic d'êtres humains, prospère tranquillement sur les applications mobiles. Sur Instagram par exemple, propriété de Facebook, on peut trouver des publications boostées par certains hashtags, proposant d'acheter une femme et ses services domestiques –la négociation aura tout simplement lieu par message privé.

Marché aux esclaves ! 

  «Ce qu'ils font, c'est promouvoir un marché aux esclaves en ligne», alerte Urmila Bhoola, rapporteuse spéciale de l'ONU sur les formes contemporaines d'esclavage. «Si Google, Apple, Facebook ou toute autre société héberge des applications comme celles-ci, elles doivent être tenues pour responsables», ajoute-t-elle.

   De fait, les ventes illégales, de quelque nature qu'elles soient, constituent une violation des règles qui s'appliquent aux entreprises de technologie, aussi bien du côté des développeur·euses que des utilisateur·ices des applications concernées.

Travailleuses précaires et exploitées !
 
Dans la majeure partie des cas, cela se traduit par une exploitation de ces travailleur·euses, privé·es de leur passeport comme de leurs droits dans le pays d'accueil. Au Koweït, neuf foyers sur dix possèdent au moins une employée de maison. Les conditions dans lesquelles ces femmes rejoignent les familles et travaillent pour elles sont le plus souvent à la limite de la légalité, si ce n'est tout à fait illégales.

   Des journalistes de BBC Arabic se sont fait passer pour un couple à la recherche d'une domestique au Koweït, et ont contacté via l'application populaire 4Sale cinquante-sept personnes proposant de vendre des femmes. Presque toutes leur ont recommandé de confisquer le passeport de leur future domestique, de la confiner à la maison, de lui refuser tout congé et de limiter drastiquement son accès à un téléphone.

   «Croyez-moi, elle est très gentille, elle rit et a un visage souriant. Même si vous la gardez éveillée jusqu'à cinq heures du matin, elle ne se plaindra pas», argumentait un vendeur, policier de son état¨...
( Voir l'article au complet )

 http://www.slate.fr//story/183654/marches-aux-esclaves-instagram-applications-travailleuses-domestiques-kafala

Pégé

Windows 7 / Windows 10 / Ubuntu 18.04 LTS / Linux Mint 19

dimanche 27 octobre 2019

Avoir ou Être ? Un choix dont dépend l'avenir de l'homme !

Salut à tous,

Du site philo.5 :  

   ¨  Différence entre avoir et être !
      Le choix entre avoir et être  en tant que notions contraires, ne frappe pas le sens commun. Avoir, semblerait-il, est une fonction normale de notre vie : pour pouvoir vivre, il faut avoir certaines choses. En outre, nous devons avoir certaines choses afin d'en tirer plaisir. Dans une culture dont le but suprême est d'avoir — et d'avoir de plus en plus — et où on peut dire d'un individu qu' « il vaut un million de dollars », comment peut-il y avoir une alternative entre avoir et être? Au contraire, il semblerait qu'avoir est l'essence même d'être ; et que celui qui n'a rien n'est rien.

  Origine des termes !
     « Avoir » est une expression faussement simple. Tout être a quelque chose : un corps [2], des vêtements, un toit... ou, pour l'homme et la femme modernes, une auto, un poste de télévision, une machine à laver, etc. Vivre sans rien avoir est pratiquement impossible. Pourquoi, alors, avoir serait-il un problème? Cependant, l'histoire linguistique d' « avoir » montre que le mot est bel et bien un problème. Ceux qui croient qu'avoir est l'une des catégories les plus naturelles de l'existence humaine seraient très surpris d'apprendre que de nombreux langages n'ont aucun mot correspondant à « avoir ».

 Concepts philosophiques d'être !
   L'étude du concept d'être se complique de surcroît par le fait qu'être a été l'objet de milliers d'ouvrages philosophiques et que la question « qu'est-ce que être? » a été l'une des plus importantes qu'ait posé la philosophie occidentale. Le concept d'être sera traité ici du point de vue anthropologique et psychologique, mais il est évident que l'étude philosophique n'est pas sans rapport avec les problèmes anthropologiques.

Avoir ou être l'autorité !
   Un autre exemple de la différence entre le mode avoir et le mode être est l'exercice de l'autorité. Le point essentiel s'exprime par la différence entre avoir de l'autorité et être une autorité. [...] le mot « autorité » représente un terme général qui a deux acceptions totalement différentes : l'autorité peut être « rationnelle » ou « irrationnelle ». L'autorité « rationnelle » est fondée sur la compétence et aide la personne qui s'appuie sur elle à se développer. L'autorité « irrationnelle » est fondée sur le pouvoir et sert à exploiter la personne qui lui est soumise.

Aimer !
   « Aimer » a aussi deux significations, selon que le mot est exprimé sur le mode avoir ou sur le mode être. Peut on avoir un amour? Si c'était possible, l'amour serait nécessairement un objet, une substance que l'on a, que l'on possède. En réalité, il n'existe pas d'objet qui s'appelle « amour ». L' « amour » est une abstraction, peut-être une déesse, ou un être étranger, mais personne n'a jamais vu cette déesse. En réalité, seul existe l'acte d'aimer. Aimer est une activité productive, qui suppose qu'on ait un penchant, qu'on connaisse, qu'on réagisse, qu'on affirme, qu'on prenne plaisir ; qu'il s'agisse d'une personne, d'un arbre, d'une peinture, d'une idée. Aimer signifie donner vie, accroître l'intensité de sa propre vie. C'est un processus qui renaît et s'accroît de lui-même.

    Quand l'amour est expérimenté selon le mode avoir, cela signifie qu'on limite, qu'on emprisonne, qu'on contrôle l'objet « aimé ». C'est étrangler, étouffer, asphyxier, ce n'est pas donner vie. Ce que les gens appellent amour est le plus souvent un mauvais usage du mot, en vue de cacher la réalité du fait qu'ils n'aiment pas¨...  ( Voir l'article au complet )

 http://www.philo5.com/Mes%20lectures/Fromm_AvoirOuEtre.htm?fbclid=IwAR3f0H80ldBRC79jNEgH5gDPAqSZ0XwRZLNxRvEhF_6YOXdX-ben83dVJNo

Pégé
 
Windows 7 / Windows 10 / Ubuntu 18.04 LTS / Linux Mint 19

samedi 19 octobre 2019

Uluru, site sacré en terre aborigène !

Salut à tous,

 Du site France Culture : L'origine des mondes culturels | Uluru ou Ayers Rock est un imposant rocher situé au centre de l’Australie, dans le Territoire du Nord. Lieu incontournable du tourisme sur le continent, c’est avant tout un site sacré pour les peuples aborigènes qui vivent dans cette partie du désert australien. 

¨ C’est un symbole de l'Australie, une de ses représentations dans le monde entier : le rocher Uluru ou Ayers Rock dans le Territoire du Nord.
   Les touristes sont environ 300 000 à s’y presser chaque année, certain.es n’hésitant pas à escalader le mastodonte de près de 350 mètres de haut. Mais pour les peuples aborigènes présents dans cette région, ce site est avant tout sacré, témoin de leur histoire. A partir du 26 octobre prochain, l’ascension du rocher sera donc interdite. Les autorités ont dénombré une trentaine de morts depuis les années 1950 lors de l’escalade du mont, réputée dangereuse, en raison de la difficulté physique de cette montée et de la chaleur qui y règne.

Un site découvert il y a moins de deux siècles par les colons…
    "Tout ce que l’on peut dire au sujet d’Uluru ne remplacera jamais ce que vous y découvrirez par vous-même." Ainsi est décrit dans le guide touristique du Petit Futé le rocher majestueux qui s’élève au milieu du désert australien. Le monolithe en grès de 348 mètres de haut et de 9,4 kilomètres de circonférence est entouré d’histoires sacrées. Un côté mystique renforcé par sa couleur rouge orange qui change en fonction du soleil, tournant au violet à la pénombre.

…Mais sacré depuis des milliers d’années pour certains peuples aborigènes !
   Difficile donc d’évoquer Uluru comme un symbole de l’histoire aborigène. _"Le terme ‘symbole’ réduit la réalité et le pouvoir de ces endroits sacrés et de leur histoire, à la fois humaine et non humaine"pour Barbara Glowczewski. Et il est difficile de qualifier l’histoire aborigène d’unique. Car en quelques 80 000 ans de présence en Australie ("d’après des découvertes archéologiques très récentes"_ selon Barbara Glowczewski), il existe autant d’histoires que de peuples sur le continent (et il y a plus de 300 langues différentes).

 Le paysage comme patrimoine culturel !
   Dans leur livre Les Aborigènes d’Australie, Stephen Muecke (professeur émérite d’ethnographie à l’Université New South Wales de Sydney) et Adam Shoemaker (vice-chancelier de South Cross University, spécialiste de la littérature et culture aborigène) racontent ce Dreaming (qui a aussi été appelé Dream Time) qui entoure Uluru.

   "Uluru est l’un des sites sacrés les plus importants pour les Aborigènes de la région car il fut le théâtre d’une terrible bataille entre les Kuniya (les Pythons des Rochers) et les Liru (les Serpents venimeux) qui marqua la fin du temps du rêve et inaugure l’âge des hommes."...
( Voir l'article au complet )

https://www.franceculture.fr/religion-et-spiritualite/uluru-site-sacre-en-terre-aborigene

Pégé

Windows 7 / Windows 10 / Ubuntu 18.04 LTS / Linux Mint 19

lundi 14 octobre 2019

Parent noir, enfant blanc ou notre trouble vision du métissage !

 Salut à tous,

Du site Slate.fr :L'effet provoqué par ce duo souligne la prégnance des questions raciales dans notre société.  

¨  «Mon fils, il est tout blanc. En plus, il a les cheveux raides. Je trouve que ça ne se voit pas du tout qu'il est métis, à part son nez: il a un petit nez de Black, mais uniquement si on y prête attention, expose Jessica, 32 ans, cheffe de projet dans l'industrie pharmaceutique. Mes nièces étaient des enfants blanches quand elles sont nées. Elles avaient foncé au bout d'un mois. Mais lui, les mois passent et j'ai compris assez vite qu'il allait rester blanc» –et qu'il n'arborerait pas les couleurs martiniquaises de son grand-père maternel, mais aurait une carnation plus proche de celle de son père, d'origine irlandaise, sans l'inconvénient de rougir autant au soleil.

Identité épidermique !

   Bien sûr, la mélancolie que peut susciter cette disparité physionomique entre parent et enfant traduit une envie familiale plutôt répandue: celle que l'enfant ait des traits similaires à ceux de ses ascendants.

  Pour Jessica, qui supposait lorsqu'elle était enceinte que son enfant serait «plus foncé», avoir donné naissance à un petit blanc a été «un peu perturbant»: «Dans ma tête, quand j'imaginais mon fils, je pensais qu'il allait être métis et me ressembler plus.» Idem pour Mike: «J'aurais bien voulu que mes enfants aient une couleur de peau un peu plus mate.» 

Échapper au stigmate !
   C'est bien le contexte social qui colorie cette filiation bigarrée. C'est d'ailleurs pour cela qu'un des frères de Mike s'est exclamé, lors de la naissance de leur neveu, «un petit blond aux yeux bleus, avec des cheveux bouclés»: «Il est sauvé!»
 
Coloration visible !
 Si ce colorisme persiste, c'est notamment parce que l'apparence phénotypique des personnes racisées ne leur attire pas seulement des questions sur leurs origines mais aussi son lot de discriminations.
Certes, celles-ci sont difficiles à objectiver sur le territoire français sans statistiques ethniques, mais le volet «Les discriminations en France: entre perception et expérience» de l'enquête «Trajectoires et origines» est probant.

¨ La différence est constatée quand on se confronte aux autres, 
  lorsqu'il y a des interactions sociales¨
(Marie-France Malonga, sociologue)¨ ... ( Voir l' article au complet )
 
http://www.slate.fr/story/180906/parent-noir-enfant-blanc-metissage-racisme
Pégé

Windows 7 / Windows 10 / Ubuntu 18.04 LTS / Linux Mint 19