mardi 10 janvier 2017

J`ai construit un aménagement paysager japonais dans mon arrière-cours ! (1 de 4)

Salut à tous,

                               
昨日の花は今日の夢
« La fleur d’hier est le rêve d’aujourd’hui »

Image (3)   Tout à commencé dans les débuts des années 2000 pour ce long voyage virtuel japonais lorsqu`en feuilletant un livre décrivant ses paysages remarquables, l`idée m`est venu de vouloir construire une pagode et a été sans nul doute pour moi l`élément déclencheur menant  par la suite à créer un petit ensemble paysager de style japonais, devant bien se marier avec la végétation environnante.

107681102_o
  Après de nombreuses recherches infructueuses afin d` accumuler le plus d`informations possibles sur son élaboration future, et ne devant me satisfaire à la toute fin que d`une simple photo, j`ai alors planché sur un travail particulièrement exigeant et méticuleux, soit de reproduire au millimètre près, sur 9 grands cartons blancs le plan précis projeté. Mais je dois vous avouer que cette partie du projet a été pour moi très valorisant, et un vrai bonheur à devoir y passer des heures et des heures à y coordonner grandeur nature le suivi de ce qui devait devenir plus tard cette pagode.

    Chacun des 4 étages de la structure, possédant près de mille pièces diverses, du clou aux baguettes de bambou, des décorations métalliques au verre décoratif et sans oublier bien entendu, les nombreuses pièces de bois, est identique, tant qu`à ses dimensions, sauf le premier, possédant des supports de base, ainsi qu`une entrée pour l`escalier, et le dernier, possédant un toit amovible, me permettant de l`enlever à chaque automne afin d`en recouvrir la structure haute de plus de 1.720 m d`une toile protectrice.
107683185_o   
De plus une flèche verticale dorée ou sôrin , haute de 1.037m, surplombe cette pagode, remplie de toutes petites clochettes, de cercles sacrés, et tout en haut, la pierre sacrée.

    Un facteur important à retenir, c`est le fait de m`assurer que chaque étape de sa construction à bien été pensée d`avance, car dans de nombreuses situations, comme par exemple les divers paliers du toit, il devient par la suite impossible de revenir y changer quoi que ce soit, d`où une planification stricte. Enfin, la pagode a été installée en permanence en 2005, et à chaque saison estivale, je dois m`assurer d`un bon suivi de son entretien.

(*) Photo du haut, à gauche : Lors de l`installation temporaire du premier étage, mais avec temporairement le haut du toit devant servir au quatrième étage.

(**) Photo du milieu, à droite : La pagode complétée et installée en permanence dans mon arrière-cour, entourée de la végétation variée.

(***) Photo du bas, à gauche : Vue rapprochée du quatrième étage, montrant la complexité du toit.

 Au plaisir,

 Pégé


Windows 7 / Windows XP Pro / Windows Vista / Ubuntu 10.04 LTS / Voyager 11.10 / Linux Mint 10 MacOS X iBook, version 10.4.11 ¨Tiger¨.

mercredi 4 janvier 2017

Se retrouver dans le monde merveilleux du bricolage !

Salut à tous,
 
   Étant un passionné du bricolage, j`en ai profité à maintes reprises pour concrétiser de nombreux projets, autant pratiques et utiles que pour le plaisir des yeux, et ce, depuis de nombreuses années.

   Et j`ai pensé en partager quelques uns, en toute simplicité, pour le plaisir de revivre ces moments heureux avec vous.

   Ces réalisations ont été créées à partir de simples photos, et modifiées selon mes goûts et moyens limités d`amateur, et j`y ai trouvé à chaque fois un plaisir renouvelé à y noircir de nombreux croquis et plants précis au préalable.

   Voici donc la liste des projets qui prendront place sur ce site, normalement à chaque une ou deux semaines, selon mes disponibilités :

1- Un aménagement paysager japonais dans mon arrière-cour... Comprenant une pagode de 4 étages (*), un pont ancien, un Torii ou Porte shintoïste, ainsi qu`un petit jardin japonais zen. Le tout présenté en 4 volets.

2- Deux bâtiments en ¨bois cordé¨ (**), principe simple de construction consistant en des billes de bois insérées dans du béton.

3- Sculptures de totems des Indiens du Pacifique canadien (***), mesurant environ 60 cm de hauteur chacune.

4- Deux sculptures, reproductions personnelles de celles d`artistes.

5- Une rosace colorée sur verre, genre vitrail, ainsi que quelques autres dessins du même genre, sur des fenêtres.

6- Rénovations d`armoires de cuisine, avec utilisation de deux variétés de planches à parquet.

7- Un compost double très pratique, surtout à chaque printemps.

8- Inukshuk,, totems des Indiens du Québec. En bois et en pierre.

9- Icône-image sur cadre, reproduction à partir d`une photo.

J`essaierai de donner le plus de détails possibles dans chacun des messages, et ceux intéressés à en savoir davantage n`auront qu`à laisser des commentaires, et il me fera toujours plaisir d`y donner suite.

(*) Quatrième étage de la pagode japonaise, photo du bas, gauche.

(**) Atelier et en arrière-plant, remise-tour en bois cordé, haut, gauche.

(***) Un des 5 totems, photo du milieu, droite.

Pégé

Windows 7 / Windows XP Pro / Windows Vista / Ubuntu 10.04 LTS / Voyager 11.10 / Linux Mint 10 MacOS X iBook, version 10.4.11 ¨Tiger¨.

jeudi 22 décembre 2016

J'ai 25 ans, suis-je "prêt" à devenir père ?

Salut à tous,  

Du site le Huffington Post Le Monde : Il y a les ¨nouveaux pères¨ et les autres...

   ¨ Les premiers changent les couches de leurs enfants en écoutant du Mozart, heureux d'avoir enfin la chance de les promener au jardin public dès 15h en compagnie de jeunes mamans sexy sur lesquelles ils ne fantasment pas. Dans leurs albums Facebook, des photos où ils portent fièrement leur progéniture tout en leur donnant le biberon, dont le lait aura été préalablement tiré à leur femme pour que les qualités gustatives soient absolument parfaites.

   Ceux là n'ont jamais eu peur de devenir père. Au contraire.

   J'imagine (et j'espère) figurer dans la deuxième catégorie. J'ai 25 ans, j'ai quitté le foyer fiscal de mes parents il y a déjà plusieurs mois, ce qui fait de moi un jeune homme autonome (hier on disait "émancipé"). Certes, je ne fais pas assez le ménage, j'ai encore du mal à remplir une fiche de sécurité sociale mais j'ai d'autres qualités, comme peut être de défendre l'égalité dans mon couple. En janvier, je vais donc avoir une fille (pour l'instant je l'appelle "Junior") et à la lecture de certains articles, j'ai de quoi angoisser. Faire des enfants, c'est donc être "responsable"...

   OK. Mais si on ne l'est pas, c'est pas grave? Faut-il être un père fun sous peine de rester un macho viril coincé au siècle dernier? Est-ce vraiment mal de ne pas prendre de congé paternité? Faut-il assister à l'accouchement? Est-ce que s'occuper de ses enfants, c'est devenir une "seconde mère"? Et doit-on vraiment cesser d'être insouciant quand on a des enfants?

"Voici quelques pistes pour vous aider à savoir si vous êtes prêt ou non: Vous ne pensez qu'à vous amuser, sortez tous les soirs jusqu'au petit matin et rester à la maison un samedi soir est pour vous inconcevable Pour vous, la seule priorité que vous avez c'est le boulot, la carrière, et vous ne voulez pas que quoi que ce soit vienne vous ralentir dans votre ascension professionnelle Vous avez horreur des enfants".

   À vrai dire, je suis un peu complexé par l'image des pères modèles que renvoient les médias. En voyant cette mode atroce des "nouveaux pères", qui se régalent à cuisiner des purées maison à leurs gosses, j'ai eu peur. Vais-je devenir ce genre de père? Non, pitié! Je ne veux pas être un père "formidable", non, juste un père, qui ne ressemble pas pour autant à la caricature des pères d'hier ou d'avant-hier, qu'on décrivait plutôt absents et autoritaires, seulement bons à mettre des fessées¨...
 ( Lire l`article au complet )

http://www.huffingtonpost.fr/jeremy-collado/jai-25-ans-suisje-pret-a-devenir-pere_b_6284338.html?ir=France&ncid=tweetlnkfrhpmg00000001

Pégé

Windows 7 / Windows XP Pro / Windows Vista / Ubuntu 10.04 LTS / Voyager 11.10 / Linux Mint 10 MacOS X iBook, version 10.4.11 ¨Tiger¨.

dimanche 18 décembre 2016

Un clip musical hors du commun !


Salut à tous,  

 Du site Daily Geek Show : Un clip musical met en scène une réaction en chaîne spectaculaire à base de dominos.

   ¨ Pour fêter la sortie de leur toute nouvelle musique, des DJs ont fait appel à des professionnels des réactions en chaine afin de réaliser un clip totalement fou mettant en scène une machine de Rube Goldberg. Attention, ça secoue !

   Le DJ et producteur canadien A-Trak s’est associé au DJ Tommy Trash pour la sortie de son dernier single intitulé « Tuna Melt ». Pour accompagner ce lancement, ils se sont entourés de Tim Fort, véritable expert en chute de dominos et en art cinétique et du réalisateur Ryan Staake afin de produire un clip mettant en scène une incroyable machine de Rube Goldberg.

   Au programme de ce long enchainement de réactions en chaine, des dominos, des avions en papier, des sous-marins, des balles de ping-pong et pour finir évidemment, un sandwich au thon. Le résultat est imparable et les deux Djs vous offrent même le making-off afin de découvrir le processus de création de ce clip incroyable.

   Le clip est à l’image de la chanson, totalement déjanté ! On se demande bien combien de temps il aura fallu à l’équipe pour imaginer, concevoir et réussir à faire marcher une si belle réaction en chaîne. Alors, ça ne vous a pas donné envie de sortir des dominos pour réaliser votre propre super-méga-top-cool parcours ^_^ ¨.

http://dailygeekshow.com/un-clip-musical-met-en-scene-une-reaction-en-chaine-spectaculaire-a-base-de-dominos/

Pégé
 
Windows 7 / Windows XP Pro / Windows Vista / Ubuntu 10.04 LTS / Voyager 11.10 / Linux Mint 10 MacOS X iBook, version 10.4.11 ¨Tiger¨.

mercredi 14 décembre 2016

L’étrange histoire du chloroforme !

Salut à tous,  

Dus site Slate.fr : Le chloroforme n’a pas toujours été un gimmick de polar: il fut longtemps considéré comme un remède miraculeux qui délivrait les gens de la souffrance.

   ¨ Édimbourg, novembre 1847. Vu de l’extérieur, ce rassemblement de professionnels de la santé pouvait paraître suspect. Certains médecins étaient vautrés, inconscients, dans leurs sièges. D’autres titubaient dans les couloirs, ivres et hilares, reniflant de temps à autre les vapeurs émanant des chiffons qu’ils tenaient près de leur visage. L’un d’eux était en état d’hypervigilance. Ses yeux roulaient frénétiquement dans leurs orbites à la recherche du moindre signe de danger.

   Au milieu de tous ces énergumènes se tenait un homme parfaitement sobre, James Young Simpson. L’obstétricien était ravi. Il avait organisé la rencontre pour annoncer une découverte extraordinaire. Quelques semaines plus tôt, il était tombé sur un composé chimique jusqu’ici inconnu de la médecine: le trichlorométhane, ou chloroforme. Ce sédatif étourdissant plongeait le sujet dans un sommeil quasi-immédiat, sans les effets secondaires inquiétants de l’éther.

Alcool et chlorure de chaux !

  Bien que leurs noms soient associés, Simpson n’est pas l’inventeur du chloroforme. C’est le chimiste américain Samuel Guthie qui, alors qu’il cherchait à concevoir un pesticide plus puissant, fut le premier à mélanger l’alcool et le chlorure de chaux en 1831, découvrant ainsi le composé. En l’espace de quelques mois, deux autres chimistes avaient fait des découvertes similaires en France et en Allemagne. On connaissait le liquide sous le nom de «doux whisky». Il était ingéré pour ses effets enivrants et tranquillisants sur le système nerveux. Mais ce n’est qu’après que Simpson essaya différents produits chimiques en quête d’une alternative à l’éther que le chloroforme fut adopté par les médecins pour apaiser la souffrance.

Popularisé par la guerre de Sécession !

Le chloroforme était efficace et peu cher. Les médecins n’eurent pas besoin de plus d’arguments pour commencer à l’utiliser, contrairement aux patients. À l’époque, le concept de sédation était tout nouveau. Pour certains, le fait d’être endormi était plus effrayant que d’affronter la souffrance de l’opération. La nervosité des patients provoquait de l’hyperventilation pendant son application.

«Le problème, c’est qu’il n’y avait aucun moyen de savoir quelle quantité d’anesthésiant ils recevaient en respirant de cette façon», dit Stratmann. «S’ils paniquaient, qu’ils retenaient leur respiration puis inspiraient profondément, ils inhalaient une bouffée ultra-concentrée.» S’ensuivaient parfois des arrêts cardiaques et des décès¨...  ( Voir l`article au complet )

 http://www.slate.fr/story/124583/etrange-histoire-du-chloroforme

Pégé

Windows 7 / Windows XP Pro / Windows Vista / Ubuntu 10.04 LTS / Voyager 11.10 / Linux Mint 10 MacOS X iBook, version 10.4.11 ¨Tiger¨.

dimanche 11 décembre 2016

Ceux qui refusent les ordis et l’informatisation de nos vies !

Salut à tous,  

Du site L`OBS avec Rue89 : Ceux qui refusent les ordis et l’informatisation de nos vies !

   ¨ Dans la cour de la grande ferme, une poule passe. Un gamin joue dans le gravier. Un petit groupe de personnes prennent le soleil en fumant une cigarette. La porte du corps de ferme s’ouvre et quelqu’un passe une tête en disant :
« Qui veut venir discuter du luddisme ? »

   Dans la grande salle, une quarantaine de personnes, assises autour de deux longues tables de bois, discutent et prennent des notes. L’ambiance est studieuse, il y a du feu dans la cheminée, des coussins et un coin bibliothèque, avec des brochures, du Lewis Mumford, intellectuel américain de la technique, et des ouvrages sur « le monde en pièces ».
 
Faut pas pucer ! 
   Tout commence en 2011, quand des éleveurs et éleveuses de brebis et de chèvres refusent de poser des puces RFID sur leurs bêtes, comme les y oblige une loi de 2010 sur l’identification des animaux, pour tracer les bêtes. Matthieu, l’un des historiques d’Ecran total, résume, lapidaire :
« Ils voulaient en faire des terminaux informatiques. »
 
Les humains réduits à des données !
Quelles que soient leurs expériences, ils partagent tous le même refus du numérique et de l’informatisation en général :
« La technique, on préférerait s’en passer. »

Il ne faudrait pas les confondre avec de doux hippies nostalgiques. Leur réflexion est d’abord politique et critique.
 
<<La fin du métier>> !
   Ce samedi matin, un groupe de profs se sont isolés dans une pièce glaciale de la ferme. Ils sont signataires de « l’appel de Beauchastel », petit collectif qui a découlé d’Ecran total. En décembre 2015, une quinzaine d’enseignants se sont réunis en Ardèche, pour co-écrire un texte expliquant en quoi le numérique signe, in fine, « la fin du métier ». Ils sont aujourd’hui une trentaine de signataires.
« On refuse le numérique en classe parce qu’on veut enseigner », répètent-ils¨...
(Voir l`article au complet)
 
 
 
Pégé

 Windows 7 / Windows XP Pro / Windows Vista / Ubuntu 10.04 LTS / Voyager 11.10 / Linux Mint 10 MacOS X iBook, version 10.4.11 ¨Tiger¨.

vendredi 9 décembre 2016

Célébrité, Argent, Justice !



Salut à tous,    

   Du site L`Actualité : Selon ces trois auteurs, notre siècle sanctifie la célébrité, croit aux vertus de l’argent, et la justice n’est jamais neutre.

¨ People¨ !
   ¨ On dit people en France pour parler des gens célèbres, du nom d’un magazine qui leur est consacré. Les people possèdent une image de marque, participent aux jeux télévisés, sont photographiés dans leur intimité, même en vacances. Leurs amours, divorces, maladies et fréquentations sont commentés sans relâche sur les réseaux sociaux. Cette « pipolisation » donne à chacun l’impression de connaître la personne, mais on n’en perçoit qu’une image éphémère. « Avec ses saints et ses miracles, le Moyen Âge chrétien glorifiait l’institution religieuse. La Renaissance chanta la bravoure du combattant. Notre siècle médiatique sanctifie la célébrité. » Comble d’ironie, des vedettes peuvent même chanter qu’elles sont « ordinaires ».

Tabou !
   « Avec l’argent nul n’est à l’aise : ceux qui croient le détester l’idolâtrent en secret. Ceux qui feignent de le mépriser se mentent à eux-mêmes. » D’où la nécessité, au nom de la sagesse, croit Pascal Bruckner, de philosopher à son sujet. Ce faisant, l’auteur s’attaque en réalité à un tabou culturel : en France, l’argent est secret. Quand, récemment, l’État a proposé de percevoir l’impôt sur la feuille de paye, des salariés s’y sont opposés sous prétexte qu’on décou­vrirait leur revenu.

Procès !
   Michael J. Sandel, d’ailleurs cité par Bruckner, est un philosophe politique qui enseigne à l’Université Harvard. Il pourrait aussi être un people au panthéon des célébrités de Guillaume Erner, car, pédagogue exceptionnel, il professe sur YouTube. Sa renommée et le succès de ses ouvrages tiennent à son charisme et à sa démarche socratique. Brillant et réfléchi, le philosophe est un conteur-né qui puise ses références dans l’actualité, de l’affaire Lewinsky à la poursuite en cour des fabricants de cigarettes.
  
   Sandel présente trois thèses en vue de « bien juger pour bien agir ». La première, prônée par les utilitaristes, est en accord avec l’air du temps. « Nous aimons tous le plaisir et nous avons tous de l’aversion pour la douleur. La philosophie utilitariste tient ce fait pour le fondement de la vie morale et politique. »¨...  (Voir l`article au complet ) 

http://www.lactualite.com/culture/celebrite-argent-justice/

Pégé
 
Windows 7 / Windows XP Pro / Windows Vista / Ubuntu 10.04 LTS / Voyager 11.10 / Linux Mint 10 MacOS X iBook, version 10.4.11 ¨Tiger¨.

dimanche 11 octobre 2015

GÉOPOLITIQUE : Nous avions construit le Moyen Orient, nous l'avons détruit !

Salut à tous,  

Du site  Le Huffington Post Le Monde :

   ¨Tout est historique, l'histoire explique ce qui se passe actuellement en Syrie. Un jour ou l'autre, ses conséquences agissent directement sur notre situation et influent sur nos choix politiques. Ensemble, la Grande Bretagne et la France, nous avons construit le Moyen Orient. Aujourd'hui, nous l'avons détruit. On a commencé par l'Irak, puis la Libye, et enfin la Syrie avec la politique douteuse et autiste qui est celle de notre président François Hollande.

   Depuis une vingtaine d'années, nous assistons à la remise en question de tout l'équilibre du Moyen Orient. L'aire géopolitique que nous avons connue pendant 80 ans est issue d'une reconfiguration imaginée avec nos amis anglais à la chute de l'Empire ottoman, en 1918. Tout est aujourd'hui remis en cause : frontières, zones d'influence, leadership... Rappelons que les accords secrets Sykes-Picot de 1916 prévoyaient le partage du Moyen-Orient arabe en zones d'influences françaises et britanniques. Puis, la conférence de San Remo (1920) attribua des mandats britanniques et français sur des Etats arabes aux frontières artificielles qui coupaient souvent des unités géographiques, humaines et culturelles évidentes. Comme je le raconte dans mon dernier livre L'Empire Colonial français (Editions Grund octobre 2015). Si Daech tient tant à abolir les frontières établis par les Français et les Anglais, c'est précisément à cause de ces accords.

   L'Etat islamique tient à se présenter comme le justicier d'une histoire largement fabriquée par les puissances coloniales, il y a exactement un siècle. Le 10 juin 2014 à Yaaroubiya, Daesh met en scène une abolition très symbolique de la frontière entre l'Irak et la Syrie dans le but de rappeler la trahison des Alliés. Elle est aussi une remise en cause directe de la légitimité des Etats arabes issus des mandats anglais et français (Irak, Syrie, Liban, Jordanie). Aujourd'hui, sous nos yeux nous assistons à la naissance d'un État intégralement sunnite.... La vraie ambition des sunnites fondamentalistes est d'aller toujours plus loin en un mouvement messianique alors que l'Iran chiite n'a pas de volonté de conquête hors de la sphère musulmane.

   L'autisme politique des états occidentaux n'a cessé ces dernières années d'affaiblir ou d'éliminer les régimes qui servaient de rempart aux obscurantistes : attaques contre les partis Baas Irakien et Syrien, élimination de Saddam Hussein en 2003. Ici se situe un des seuls succès de l'ère du président Jacques Chirac avec le refus d'intervenir en Irak¨...  ( Voir l`article au complet )

http://www.huffingtonpost.fr/dimitri-casali/diplomatie-moyen-orient-daech-syrie_b_8268150.html?ncid=tweetlnkfrhpmg00000001

Pégé

Windows 7 / Windows XP Pro / Windows Vista / Ubuntu 10.04 LTS / Voyager 11.10 / Linux Mint 10 MacOS X iBook, version 10.4.11 ¨Tiger¨.

samedi 3 octobre 2015

La corruption est un cancer, au cœur d'innombrables problèmes dans le monde entier !

Salut à tous,  

Du site Le Huffington Post Québec : Les dirigeants du monde entier ne peuvent plus esquiver ce problème !

   ¨ La quinzaine qui vient de s'écouler a révélé les vérités crues de la FIFA. L'organe qui préside à ce jeu si cher à tant de personnes dans le monde entier a été l'objet d'allégations épouvantables, qui laissent entrevoir qu'il est gangrené par la corruption. La démission de Blatter cette semaine n'est que la première étape d'une longue série de réformes, et nous ferons tout ce que nous pourrons, avec nos partenaires internationaux, pour contribuer à identifier et à poursuivre tous ceux qui se sont rendus coupables de ces méfaits, et pour faire le ménage dans ce sport que nous aimons.

   Mais les leçons à tirer de la FIFA en matière de lutte contre la corruption sont bien plus profondes. La corruption au sein de la FIFA n'est pas une surprise. Depuis des années, ce système a rempli les poches des plus impliqués, sans susciter chez les autres plus qu'un soupir réticent. Le monde a tout fait pour éviter de s'emparer du problème, jusqu'au jour où des journalistes britanniques et des avocats américains courageux ont fait la preuve que les choses pouvaient vraiment changer.

   Et il en va de même pour la corruption dans le reste du monde. Tout comme pour la FIFA, nous savons que le problème est là, mais il existe comme un tabou international qui empêche de pointer du doigt et de susciter un intérêt pour ces questions. Lors des sommets internationaux, les dirigeants se rencontrent pour discuter des programmes d'aide, de la croissance et de la sécurité. Mais nous ne parlons pas assez de la corruption. Ça doit changer.

   La corruption est un cancer sous-jacent à de très nombreux problèmes auxquels nous sommes confrontés dans le monde actuel. Les migrants qui se noient en Méditerranée fuient des États africains corrompus. Nos efforts pour lutter contre la pauvreté à l'échelle mondiale sont trop souvent sapés par des gouvernements corrompus, qui empêchent les citoyens de percevoir les revenus et les fruits de la croissance auxquels ils peuvent prétendre. Et au-delà, la corruption mine aussi l'économie mondiale. Le Forum économique mondial estime que la corruption accroît les coûts de 10% à l'échelle mondiale, tandis que la Banque mondiale avance que le cumul des dessous de table versés chaque année dans le monde s'élève à 1000 milliards de dollars.

   Réduire la corruption ne serait-ce que de 10% pourrait faire gagner 380 milliards de dollar par an - soit beaucoup plus que les gains espérés pour le cycle de négociations de Doha. La corruption coûte chaque année à la seule Union européenne 120 milliards d'euros.

   Ce phénomène ne se contente pas de mettre notre prospérité en danger, elle sape également notre sécurité. Qu'il s'agisse de l'enlèvement d'écolières au Nigéria ou du recrutement de combattants par les talibans ou l'État islamique, de nombreux citoyens ordinaires sont attirés dans des groupes extrémistes en partie en réaction à l'oppression et à la corruption de leurs gouvernements.
( Voir l`article au complet )

http://quebec.huffingtonpost.ca/david-cameron/corruption-cancer-monde-entier_b_7531586.html?ncid=tweetlnkcahpmg00000011

Pégé


Windows 7 / Windows XP Pro / Windows Vista / Ubuntu 10.04 LTS / Voyager 11.10 / Linux Mint 10 MacOS X iBook, version 10.4.11 ¨Tiger¨.

jeudi 17 septembre 2015

GÉOPOLIQUE : Une histoire de violence américaine ...parmi tellement d`autres !

Salut à tous,  

Du site Slate : Des ombres à l`aube : un massacre d`Apaches et la violence de l`histoire.

¨ Quatre récits croisés du Massacre de Camp Grant, pour sonder la place de la violence dans les relations de pouvoir entre communautés et la pluralité des mémoires.

   Le matin du 30 avril 1871, plus de cent quarante Apaches, surtout des femmes et de jeunes enfants, furent massacrés, au fond d’un canyon de l’Arizona, par une troupe civile et composite de Mexicains et d’Américains, appuyés par des Indiens O’odham. L’événement, sobrement raconté dans les premières pages de l’ouvrage, donne son titre à ce livre, publié en anglais en 2008, et qui a reçu en octobre 2014 le prix des Rendez-vous de l’histoire de Blois. Les «ombres à l’aube», ce sont celles des Américains, postés sur les falaises du canyon pour tirer sur les Apaches, pendant que, au sol, les Mexicains et les O’odham fermaient la nasse.

   Pour analyser cet événement, célèbre dans l’histoire américaine sous le nom de «Massacre de Camp Grant», l’auteur adopte une démarche passionnante en croisant les perspectives des différents groupes impliqués dans le massacre. Dans la première partie, intitulée «violence», l’auteur suit en effet un plan très simple et très efficace: quatre chapitres, s’attachant respectivement aux O’odham, aux Mexicains, aux Américains, et enfin aux Apaches. Chaque chapitre s’achève sur le massacre. Il ne s’agit pas de raconter l’histoire, mais bien de s’inscrire dans la logique de chaque acteur pour montrer quel sens pouvait avoir ce massacre.

   Perspectives croisées, enfin, non seulement dans le traitement des sources ou dans la terminologie, mais aussi dans la représentation même du monde. Chaque chapitre de la première partie s’ouvre en effet sur une carte, mais une carte qui correspond à chaque fois à la vision du territoire qu’a la communauté en question.

   La deuxième partie est volontairement extrêmement courte, ne faisant que six pages. Centrée sur la «justice», elle claque comme un coup de fouet les responsables du massacre. Jugés devant un tribunal, ils sont tous déclarés innocents.

  Des Ombres à l’aube n’est pas un roman, c’est à la fois un très grand livre d’histoire, exemplaire tant dans le fond que dans la forme, et une belle réflexion, presque philosophique, sur la place de la violence dans les relations de pouvoir entre différentes communautés.

    Traquer les ombres, pour mieux comprendre l’homme¨...  (Voir l`article au complet)

http://www.slate.fr/story/100227/histoire-violence-amerique

Pégé